Bivouac napoléonien à Belfort et musée de la citadelle.

Grâce à l’association Grande Armée d’Alsace-Lorraine, j’ai pu participer ce week-end à un très intéressant bivouac napoléonien dans la citadelle de Belfort, ville très liée à l’histoire militaire. Je n’ai hélas pas pour le moment les photos des manoeuvres et des tirs, y ayant participé, j’aurais eu du mal à me prendre en photo en même temps.

Je suis là en tenue d’exercice de grenadier de la ligne. Elle est portée au bivouac, hors du combat.

IMG_5803

Le bivouac, dans la citadelle.

   IMG_5809

Moi en grenadier de la ligne. Ces hommes, grands, et impressionnants avec leur tenue forment, avec les voltigeurs, les compagnies d’élite des régiments d’infanterie de ligne. Ils encouragent leurs camarades et font peur à l’ennemi. A cheval ou à pied, ils sont même organisés en régiments dans la Garde Impériale, et comptent, dans ce cas-là, parmi les meilleurs soldats du monde.

IMG_5817

Avec un fusilier, soldat « de base », du 1er de ligne.

IMG_5820

Vue de la citadelle. Elle a été faite par Vauban, puis renforcée par Haxo et Séré de Rivières. Elle tint bon en 1814, 1815 et 1870-71.

IMG_5821

Hommage aux Polonais qui se battirent à Belfort en 1940.

IMG_5822

Autre vue de la citadelle. On le voit, elle est bâtie sur un éperon à pic.

IMG_5824

Le lion de Belfort, hommage aux défenseurs. Monument de Bartholdi.

IMG_5827

La caserne Vauban

IMG_5829

Alphonse de Neuville, « En avant! ou le combat du Chenebier », huile sur toile, 1884. L’un des derniers tableaux du maître, spécialiste de la guerre de 70-71 avec son regretté compère, Edouard Detaille

IMG_5856

Beau détail d’un fusil 1777 de la manufacture de Mutzig. On peut voir son fonctionnement: lorsque la détente est pressée, le silex produit une étincelle et ouvre le bassinet qui contient la poudre. Celle-ci s’enflamme et vient faire exploser, par une ouverture, celle qui est au fond du canon. Ainsi, le projectile peut partir. Charger un tel fusil et faire feu demande 12 temps et 18 mouvements.

IMG_5873

Revolver Français Mle 1874.

IMG_5883

Bonnet à poils 2nd Empire. Il est moins élevé que son homologue du 1er

IMG_5895

Fusiliers du 1er de ligne en tenue « Bardin » (1812-1815).

IMG_5916

Le pantalon marron est typique de la guerre d’Espagne et aurait été confectionné avec des bures de moines, ceux-ci étant alors nombreux de l’autre côté des Pyrénées.

IMG_5920

Le reportage FR3:

http://franche-comte.france3.fr/2013/08/04/belfort-le-siege-de-1813-comme-si-vous-y-etiez-297895.html

Album complet (public) et mieux expliqué, ici:
https://www.facebook.com/jeanbaptiste.murez/media_set?set=a.10201088749613501.1073741834.1611470780&type=1

La page fb du site (pour être tenus automatiquement au courant des publications): ici

Mes vidéos d’histoire sur youtube: La chaîne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :