Garibaldi au secours de la France, 1870-1871: I) Introduction

Comme je vous en parlais il y a quelques jours, je souhaite à présent évoquer un aspect peu connu de la carrière de Garibaldi: son engagement en 1870-1871, côté français. Je ne reviendrai pas sur les causes de cette guerre, ce que j’ai déjà fait par ailleurs (voir lien ci-dessous).

La France de 1870, une situation stratégique peu enviable. 

Toujours est-il que lorsque la France se retrouve en guerre contre la Prusse, suivie de nombreux autres états allemands, à l’été 1870, son isolement diplomatique est certain. Aucune puissance ne se range à ses côtés, même si des contacts avaient été noués avec le Danemark vaincu par la Prusse lors de la récente guerre des Duchés, et surtout l’Autriche, écrasée lors de la très courte guerre de 1866, rien de très poussé toutefois. Enfin, l’Italie, quoiqu’aidée par la France pour obtenir son unité, ne rejoint pas non plus son alliée de la veille, notamment car les Français protègent toujours les derniers lambeaux des Etats du pape, Napoléon III craignant trop de s’aliéner les catholiques français en les laissant être envahis. Or, les patriotes italiens réclament Rome pour capitale depuis des décennies.

Le résultat est connu: en quelques semaines, l’armée impériale est vaincue sur les frontières, et une grande partie se retrouve enfermée à Metz sous les ordres de Bazaine. Dès le 4 septembre, la République est proclamée à Paris, et le nouveau régime décide de continuer la lutte, organisant de nouvelles armées sous la houlette énergique de Gambetta, qui va s’user prématurément à la tâche.

A Dijon. Plaque trouvée sur ce site: http://www.amag.com.sitew.com/#page_1_notre_association.A

Des soutiens inattendus 

Or, après une période de refroidissement des relations diplomatiques entre les « deux sœurs latines », le choc causé par la terrible défaite des armées françaises est tel que l’opinion vire très rapidement de bord en Italie. En quelques semaines, des milliers de volontaires décident de voler au secours du pays des Droits de l’homme de 1789, de la jeune république assaillie. Certains sont républicains, d’autres se souviennent de l’engagement français en leur faveur en 1859… Et il en vient même des communautés italiennes établies au Brésil, aux Etats-Unis ou en Belgique ! De plus, une partie du gouvernement et de la cour italiens restent francophiles, y compris le roi Victor-Emmanuel lui-même.

Parmi tous ces hommes, on va bientôt retrouver Garibaldi et ses légendaires chemises rouges. Or, on va le voir sous peu, cela n’était pas certain d’avance pour le héros de l’unité italienne…

Gambetta quitte Paris en ballon pour rejoindre le gouvernement réfugié à Tours. Tableau conservé au musée Carnavalet: http://www.carnavalet.paris.fr/fr/collections/depart-de-gambetta-pour-tours-sur-l-armand-barbes-le-7-octobre-1870

 Bibliographie utilisée (qui n’a pas pour but d’être exhaustive):

-MILZA (Pierre), Garibaldi, Paris, Fayard, coll. « Pluriel », 2014, 731 p.

La playlist sur 1870: https://www.youtube.com/playlist?list=PLx0hYD1JPK2yUzIR7nOxC7NC6kqECOaxP

La page FB du site (pour être tenu automatiquement au courant des publications): ici . Déjà 229 abonnés!

Mes vidéos d’histoire sur youtube:  La chaîne . Déjà 875 abonnés!

Mes articles pour la Gazette du wargamer 

La page Tipeee : https://www.tipeee.com/antre-du-stratege

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :