Les Romains et l’Ecosse, I) Introduction

Revenons à l’Antiquité, tout en restant dans la même aire géographique ! J’aimerais à présent dire quelques mots sur la présence romaine en Ecosse qui, vous le savez, fut bien moindre que dans le sud des îles britanniques, mais ne resta pas sans conséquence.

Les Romains en Bretagne

D’abord petite cité d’Italie centrale, fondée selon la légende en 753 avant Jésus-Christ, Rome devient peu à peu le vaste ensemble territorial que nous connaissons, et qui ne concerne pas que le bassin méditerranéen. Ainsi, le fameux Jules César entreprend et réussit la conquête de la (ou plutôt des) Gaule(s), avec des épisodes très connus comme Gergovie et Alésia. C’est aussi lui qui traverse pour la première fois la Manche en 54 avant JC. Tout ceci est évoqué dans son ouvrage célèbre, La guerre des Gaules (voir plus bas).

Pour le moment, il ne s’agit pas de conquête, mais simplement d’une expédition punitive: les habitants de ce qu’on appelle alors la Bretagne (Britannia, le mot est de César lui-même) aident les Gaulois, auxquels ils sont apparentés, contre les Romains et cela les gêne. Toutefois, très occupé sur le continent et n’ayant pas les moyens de faire mieux, il se retire. Ensuite, les décennies passent et Rome est occupée par d’autres fronts: assurer la paix en Gaule, sortir de la guerre civile après la mort de César, sécuriser la frontière du Rhin ou encore pacifier l’Hispanie et les Alpes. Ce à quoi oeuvre par exemple Auguste.

Buste de l’empereur Claude, conservé au musée archéologique de Naples.

Un nord mal connu

Finalement, c’est l’empereur Claude, une centaine d’années après l’expédition que je viens de citer, qui entreprend réellement la conquête de la Bretagne. L’Empire est solidement installé en Gaule et possède une marine qui opère depuis des ports situés dans le nord de la France actuelle, comme Portus Itius , sans doute sur la côte d’Opale. Cela permet un débarquement en Bretagne, et de garder des communications avec le reste des possessions romaines. Toutefois, les opérations s’étalent sur plusieurs années, de 43 à 50.

De plus, cette présence se limite au sud de l’actuelle Grande-Bretagne. On ne sait pas avec précision où pour ces premières années, mais certainement aux environs de Newcastle. Les territoires situés au nord de la ville citée sont mal connus des Romains. Il n’y a pas de textes précis qui les décrivent par exemple. Toutefois ils se rendent bien compte que de nombreux peuples en proviennent, auxquels ils donnent le nom générique de Caledonii, et que ceux-ci razzient leurs nouvelles possessions et troublent la Pax Romana. C’était suffisant pour agir… 

Bibliographie consultée (qui n’a donc pas pour but d’être exhaustive):

-DUCHEIN (Michel), Histoire de l’Ecosse. Des origines à nos jours, Paris, Tallandier, coll. « Texto », 2013, 797 p.

-Cours de licence.

On peut trouver un témoignage d’époque dans le très célèbre La guerre des Gaules, qui évoque notamment l’expédition en Bretagne. Une traduction, déjà ancienne, a été mise en ligne par l’Université du Québec: http://classiques.uqac.ca/classiques/cesar_jules/guerre_des_gaules/guerre_des_gaules.pdf

Pour finir, la vision humoristique de la chose dans Astérix chez les Bretons. A relire absolument:

La page FB du site (pour être tenu automatiquement au courant des publications): ici . Déjà 286 abonnés!

Mes vidéos d’histoire sur youtube:  La chaîne . Déjà 1006 abonnés!

Mes articles pour la Gazette du wargamer 

La page Tipeee : https://www.tipeee.com/antre-du-stratege

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :