Découverte du champ de bataille de Waterloo

La trêve estivale est bien là, et le site est un peu moins actif ces derniers jours. Avant de poursuivre ce que j’ai commencé sur Rome et l’Ecosse, je vous propose donc de découvrir le champ de bataille de Waterloo en Belgique à travers quelques clichés. Toutes les informations pour vous y rendre se trouvent à la fin. Je mettrai les photos des musées une autre fois.

DSCN4240

A Waterloo même, l’auberge où Wellington installa son quartier général. Elle fut bâtie en 1705 et contient aujourd’hui un musée. Dommage que la voiture ait été présente !

DSCN4320

La ferme de la Belle-Alliance, où se retrouvèrent les vainqueurs après la bataille pour leur célèbre poignée de main.

DSCN4310

Sur la route menant au quartier-général de Napoléon, la ferme dite « du Caillou ». On trouve cet émouvant monument dit « à l’aigle blessé ».

DSCN4308

Vue du champ de bataille, la « morne plaine »de Victor Hugo est bien ondulée !  Mais il faut lire le passage en entier: « Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine ! Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine, Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons, La pâle mort mêlait les sombres bataillons. D’un côté c’est l’Europe et de l’autre la France. »

DSCN4304

La ferme dite « du Caillou », qui fut le tout dernier quartier-général de Napoléon.

DSCN4301

Dans la cour de la ferme.

DSCN4277

La Haie-Sainte (ou Haye-Sainte), l’une des fermes que fortifièrent les Britanniques et s’y retranchèrent.

DSCN4276

Autre vue de la ferme où l’on s’écharpa voilà plus de deux cents ans. De nombreuses plaques alentour rappellent les unités présentes et leurs actions.

DSCN4275

Le champ de bataille.

DSCN4270

Dans le jardin de la ferme-château d’Hougoumont. Bâti à partir du 15e siècle, l’ensemble fut fortement tenu par les Britanniques et des milliers de Français y périrent pour tenter de s’en emparer. Ce monument a été érigé en leur mémoire, sur une initiative belge. L’aigle y était en bronze, mais a été enlevé par les Allemands en 1914.

DSCN4267

La chapelle du château, détruit lors des combats. De nombreux blessés britanniques y furent entreposés et soignés.

DSCN4265

Autre vue de la cour de la ferme.

DSCN4262

Une photo des murs de la ferme, pour vous donner une idée de la difficulté à les prendre.

DSCN4257

Vue du champ de bataille depuis la butte du Lion (voir plus bas).

DSCN4255

Autre vue de la Haie-Sainte, depuis le haut de la butte du Lion.

DSCN4254

Une volée de plus de 200 marches conduit au sommet. Le monument fut fait en l’honneur du Prince d’Orange, blessé à cet endroit (plus ou moins). En effet loin d’être un affrontement franco-britannique, la bataille vit aussi des Hanovriens, Belgo-Néerlandais, et bien sûr Prussiens, être engagés.

DSCN4243

La butte et le bâtiment du panorama (photos à venir).

Les informations pour se rendre à Waterloo et visiter les différents sites que contient encore le champ de bataille:

http://waterloo-tourisme.com/Public1/index.php/fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :