Les débarquements français en Irlande (1689, 1796, 1798): I) Introduction

Échec des débarquements sur la côte anglaise 

C’est un fait bien connu: si le Normand Guillaume le Conquérant y parvint, jamais les armées françaises n’ont réussi à prendre pied en force sur le sol de la Grande-Bretagne après un débarquement. Cette impossibilité a notamment fait enrager Louis XIV, malgré les victoires de Tourville qui tint la Manche, et Napoléon, empêtré dans son plan qui se termina par Trafalgar. Cela empêcha par là même de nombreux souverains de signer une paix avantageuse à Londres. La Royal Navy est bien entendu en cause, tenant très efficacement la Manche et arrêtant bien souvent les flottes adverses, malgré quelques passages difficiles dans son histoire, par exemple contre le Néerlandais Ruyter, qui remonta la Tamise.

Cela ne veut pas dire que rien ne fut tenté par les différents régimes français qui furent opposés à Londres. On connaît bien l’alliance de revers avec l’Ecosse, jusqu’à ce que celle-ci devienne protestante. Puis, après la chute de la dynastie Stuart, le soutien-assez intéressé- à ses partisans, les « Jacobites ». Pourtant, on parle souvent moins de l’intérêt français pour l’Irlande, qui ne s’est pas démenti au cours des siècles et qui, là, va nous mener du Roi-Soleil à la Révolution.

dscn4473

La côte à Kilcummin, où les Français débarquèrent en 1798. Photo de l’auteur.

dscn4475

La jetée à Kilcummin, où les Français débarquèrent en 1798. Photo de l’auteur.

Intérêt pour l’Irlande

L’Île, conquise peu à peu par les Anglais à partir du Moyen-Age, vit sous une domination à bien des égards violente et peu appréciée, même s’il faut se garder de généraliser. Les Irlandais sont longtemps sous la coupe de seigneurs venus de Grande-Bretagne et qui se sont emparés de la plupart des terres, les landlords. La population irlandaise reste assez pauvre et tenue pour quantité négligeable, alors qu’une immigration anglaise et écossaise s’installe dans plusieurs points, surtout dans la future Irlande du Nord. Les soulèvements contre ce pouvoir étranger émaillent donc l’histoire de ces terres, soulèvements réprimés dans le sang.

Voilà pourquoi la France pense, non sans arrière-pensées, se servir de cette situation pour affaiblir Londres. Alors que de nombreux Irlandais se mettent au service des fleurs de lys (et on en retrouve dans des conflits ultérieurs), trois débarquements français en Irlande sont réussis. L’un d’eux est même impressionnant, c’est celui de 1689. Ils n’eurent pourtant pas l’effet escompté, mais restent plus connus côté irlandais que français, et constituent des épisodes intéressants de l’histoire des deux pays. Je vous propose de les (re)découvrir, en les illustrant par des photos prises par moi-même sur les lieux.

Bibliographie sélective (sans but d’exhaustivité):

-« France-Irlande », Revue historique des armées n° 253, 2008

-JOANNON (Pierre), Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Paris, Perrin, coll. « Tempus », 2009, 832 p.

-Notes prises par l’auteur lors d’un voyage sur les lieux du débarquement de 1798.

Sur la marine royale et les volontés de débarquement en Angleterre de la monarchie on se référera au très complet:

-VERGE-FRANCESCHI (Michel),  La marine française au XVIIIe siècle : guerres, administration, exploration, Paris, SEDES, 1996, 451 p. 

Sur le plan de Napoléon et l’échec final de Trafalgar, on lira l’excellent:

-BATTESTI (Michèle), Trafalgar. Les aléas de la stratégie navale de Napoléon, Napoléon 1er Editions, Saint-Cloud, 2004, 379 p.

Liens: 

La page Facebook du site : ici . Déjà 314 abonnés!

Mes vidéos d’histoire sur youtube:  La chaîne . Déjà 1158 abonnés!

Mes articles pour la Gazette du wargamer 

La page Tipeee : https://www.tipeee.com/antre-du-stratege

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :