Les fortifications de Saint-Malo : le fort National

Un fort pour défendre la cité corsaire

Accessible à marée basse et ouvert à la visite, le fort National, ancien fort royal, a été construit à partir de 1689 pour défendre la cité corsaire de Saint-Malo, sur les plans du fameux Vauban. Il fait partie d’un ensemble de plusieurs forts, dont certains sont situés sur des îles beaucoup plus lointaines de la côte, et est contemporain des remparts de la ville même, que je présenterai au fur et à mesure. D’environ 4000 m2, il a été remanié aux XVIIIe et XIXe siècles, avant d’être déclassé en 1869 seulement.

Ayant connu le feu, notamment en 1693 pendant la guerre de la ligue d’Augsbourg, il est classé monument historique depuis 1906. Excellent témoignage d’une architecture militaire de la fin du règne de Louis XIV, il est aussi un lieu de mémoire de la Seconde Guerre mondiale. En effet, l’occupant allemand y interna près de 380 Malouins début août 1944, peu avant la libération de la ville, et dont plusieurs périrent, comme le rappelle une plaque.

Je recommande la visite de ce lieu très bien préservé, restauré et entretenu. Il donne un très bon aperçu d’une structure destinée à protéger une ville d’attaques navales, et est représentatif de l’art français de la fortification, si bien incarné par Vauban. Prévoyez une bonne heure de visite, plus pour tout voir et photographier.

Le site du fort : https://www.fortnational.com/

Photos de l’auteur (27 juillet 2021)

Bibliographie :

-Informations glanées lors de la visite du fort (27 juillet 2021).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :