Archives de Tag: 1304

William Wallace, le personnage et son mythe : V) La capture et la mise à mort

Les conséquences de la guerre civile écossaise

On l’a vu précédemment, les chefs écossais se trouvent être incapables de s’entendre entre eux, malgré la mise au point d’une structure de commandement plutôt unifiée. Leurs divisions qui tournent à la guerre civile sont une catastrophe pour leur cause, d’autant plus que le roi d’Angleterre, qui a signé un traité de paix avec la France en 1303 n’a plus de combats à mener sur le continent. Très vite, il peut à nouveau porter ses efforts vers le nord.

Le château de Stirling, haut-lieu de la résistance à Edouard 1er en 1304. Il a été modifié depuis… Photo de l’auteur (2016).

Le château de Stirling, haut-lieu de la résistance à Edouard 1er en 1304. Il a été modifié depuis… Photo de l’auteur (2016).

 

A l’été de cette même année, il franchit donc le Forth à la tête de son armée. Puis, il s’empare de toutes les villes qui lui résistent, dont le château de Stirling un an plus tard, ultime lieu de défense avant les hautes terres du Nord. Si la résistance écossaise a été réelle, elle n’a pas été unie et n’a pu empêcher Edouard d’être victorieux. Celui-ci, qui contrôle presque tout le territoire, ne souhaite pas que son autorité soit limitée à quelques places fortes comme auparavant. Il décide donc de proclamer une amnistie générale pour tous les Écossais qui se rallieraient à lui et cesseraient le combat.

Wallace est capturé, torturé et exécuté

Toutefois, Wallace est exclu de cette manœuvre et, ainsi ostracisé, rapidement abandonné par ses proches. La plupart des Écossais acceptent l’offre du roi d’Angleterre et il se retrouve seul. Il est finalement capturé à Glasgow et ramené en Angleterre pour y être jugé. Le procès est bien connu et les autorités anglaises souhaitent que le sort réservé au chef rebelle ait une valeur d’exemple, d’exemple particulièrement frappant qui dissuaderait de futurs candidats à la révolte.

Le château de Stirling, haut-lieu de la résistance à Edouard 1er en 1304. Il a été modifié depuis… Photo de l’auteur (2016).

Statue de William Wallace dans les rues de Stirling. Photo de l’auteur (2016).

Ainsi, la liste des faits qu’on lui reproche depuis ses premiers exploits est-elle bien longue et il est condamné à la peine capitale. Torturé de manière particulièrement atroce, il est finalement exécuté le 23 août 1305 à Londres. On le verra dans une ultime partie, à venir, sa fin poignante fit beaucoup pour sa renommée et il nous faudra faire un bilan, et analyser son apport à la résistance écossaise. Disons-le dès à présent: ce n’est pas lui qui libère durablement l’Ecosse, mais l’ambitieux Robert Bruce, dont on pourra reparler.

Bibliographie consultée (qui n’a donc pas pour but d’être exhaustive):

-DUCHEIN (Michel), Histoire de l’Ecosse. Des origines à nos jours, Paris, Tallandier, coll. « Texto », 2013, 797 p.

Liens: 

La page Facebook du site : ici . Déjà 452 abonnés !

Mes vidéos d’histoire sur Youtube:  La chaîne . Déjà 1652 abonnés !

Mes articles pour la Gazette du wargamer 

La page Tipeee : https://www.tipeee.com/antre-du-stratege

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :