Archives de Tag: Irlande du Nord

The Derry Walls: les fortifications intactes de (London)Derry

Les murs de Derry-Londonderry (1)

Dotée d’un patrimoine militaire de premier plan, la ville de Derry-Londonderry est l’une des seules d’Europe a avoir gardé intacts ses remparts, complétés en 1619 (2). Ceux-ci connurent le feu, lors d’un terrible siège (1689) dont j’aurai peut-être l’occasion de reparler. Toutefois, cette localité est surtout connue pour être l’un des lieux les plus emblématiques du conflit nord-irlandais, et fut à ce titre ensanglantée lors du Bloody Sunday de 1972. C’est en partie pour cela qu’on pense moins à elle comme une ville digne d’être visitée pour son patrimoine historique plus ancien. Bâtie sur les rives de la Foyle, elle mérite pourtant le détour de par son histoire séculaire, et bon nombre de rues recèlent des bâtiments d’un certain intérêt, sans parler des musées dont je recommande la visite.

On peut bien sûr s’y rendre si l’on s’intéresse aux événements tragiques du 20e siècle qui la marquèrent. Si c’est le cas, je vous recommande la plus grande prudence dans vos faits et gestes. La géographie des lieux est encore très marquée par les Troubles et la frontière entre tourisme et voyeurisme peut être mince, surtout dans certains lieux précis comme le Free Derry cornerMieux vaut rester neutre et laisser les gens, dont beaucoup ont connu les faits, parler s’ils le souhaitent. Reste ce circuit des remparts qui permet de faire tout le tour de la vieille ville et où des événements culturels sont organisés, bien qu’ils aient souvent une connotation politique, notamment unioniste lorsqu’ils sont liés au siège de 1689.

Je m’interroge justement sur l’opportunité de parler plus avant des liens entre histoire et nationalisme, des récupérations de l’histoire par la politique, les œuvres de fiction (ce que j’ai pu faire précédemment)… Toujours avec des références universitaires à l’appui et le côté militaire bien entendu. Présenter cette ville est peut-être l’occasion de vous en faire part ? N’hésitez pas à commenter si ce nouvel angle, qui ne se substituera pas au reste mais complétera, vous intéresse. 

Le début du circuit, Union hall, près du Tower Museum . Les canons ont été forgés à Londres dans les années 1640.

Les remparts ont été percés de portes aux XVIIIe et XIXe siècles, pour décorseter la vieille ville, située à l’intérieur des murs. Toutefois, ceux-ci n’ont pas été détruits, contrairement à de nombreux cas en Europe;

On aperçoit l’Union Jack qui marque l’enclave protestante de Foutain, en quartier catholique. Je me pose encore la question d’écrire sur les liens entre histoire et nationalisme actuel.. Peut-être est-ce l’occasion ?

Un des détails d’une porte: Bishop’s gate.

Nous sommes du côté regardant vers les quartiers catholiques du Bogside et de Creggan.

Photo prise depuis le glacis, côté Bogside.

Idem.

Vue des remparts depuis le Bogside. On perçoit la tour carrée du Siege Museum, musée à consonance politique (unioniste) très marquée.

Deux pièces d’artillerie au Double Bastion.

Canons sur les murs, avant le Royal Bastion.

Détail.

Vue rapprochée.

(1): Les unionistes nomment la ville Londonderry, et les républicains irlandais Derry. Étant neutre, j’ai indiqué les deux formulations possibles. Si vous vous y rendez, attention à ce que vous dites et identifiez votre interlocuteur, restez en dehors d’un conflit qui n’est pas le vôtre et reste épidermique.

(2): C’est aussi le cas du Quesnoy (Nord): https://antredustratege.com/2019/12/08/apercu-des-fortifications-du-quesnoy-nord/ Ou d’Arras (Pas-de-Calais) : https://antredustratege.com/2018/11/25/visite-de-la-citadelle-darras/

Pour aller plus loin: 

Excellente synthèse en français sur l’Irlande:

-JOANNON (Pierre), Histoire de l’Irlande et des Irlandais, Paris, Perrin, coll. « Tempus », 2009, 832 p.

Liens: 

La page Facebook du site : ici . 

Mes vidéos d’histoire sur Youtube:  La chaîne .

Mes articles pour la Gazette du wargamer .

%d blogueurs aiment cette page :