Les armes du soldat français en 1940: les fusils et mousquetons les plus anciens.

Gras et Lebel:

Comme dans les autres domaines, la République entame la Seconde Guerre mondiale avec un côtoiement d’armes anciennes et dépassées, et de matériels plus récents et souvent bien pensés (que l’on verra par la suite). Le pays a par exemple été à la pointe de la recherche dans un champ d’avenir comme celui des fusils semi-automatiques jusqu’à 1918, puis a laissé péricliter cette remarquable avance. Le résultat est qu’il reste des armes souvent très vieilles dans les arsenaux, comme le vénérable Gras et son mousqueton, datant de 1874, et équipant encore des troupes à l’arrière… La munition de cette arme est le 11mm, dont le dérivé a donné le 8mm lebel, trop puissant et mal adapté à la répétition du tir.

Le fameux Lebel. Crédit photo: Wikipédia.

Or, énormément d’armes disponibles en 1940 utilisent cette munition, à commencé par le Lebel lui-même. Il reste sans doute l’un des fusils les plus connus de l’arsenal français, tant il symbolise dans les mémoires la Première Guerre mondiale. Avec sa robustesse, ses 8 cartouches (qui se logent de manière tubulaire, sous le canon) et sa longueur, il fait beaucoup dans l’imaginaire collectif. Pourtant il est dépassé dès sa mise en service en 1886 (!) et, malgré cela, il équipe encore des réservistes et les coloniaux à l’époque où l’on parle. Il est aussi réservé au tir de précision (avec la lunette modèle 1921) et pour les grenades à fusil (type VB), étant robuste. Un version raccourcie (1886/93 R 35) existe d’ailleurs spécialement à cet effet pour la cavalerie.

Le système Berthier:

J’ai donc dit que le système Lebel est obsolète. Voilà pourquoi il fut décidé de le remplacer à peine mis en fonction (et on vient de voir que cela n’était pas achevé en 1940), avec les armes du système Berthier: les mousquetons modèle 90, 92 et 92 M16, ainsi que les fusils 07/15 et 07/15 M16. Les premiers équipent généralement la cavalerie, la gendarmerie et l’artillerie car ils sont courts et maniables (moins d’un mètre et 3 kilos, contre 1.3 mères et 4kg 20 pour le Lebel), malgré un fort recul. Ces mousquetons sont appréciés par les soldats. Leur magasin passe de trois à cinq coups en 1916, c’est le mousqueton 1892 M16.

Le Berthier 07/15. Crédit photo: army discount.

Enfin, le fusil le plus répandu en 1939 (comme en 1918 d’ailleurs) n’est pas le Lebel, mais le Berthier modèle 1907 modifié 1915, puis 1916. Issu du mousqueton précédent, il a subi la même modification que lui pour tirer cinq coups à la suite. Plus récent que le lebel qu’il remplace peu à peu, il est tout aussi encombrant et les soldats le surnomment la « canne à pêche ». Au final, toutes ces armes sont dépassées et grèvent les possibilités d’action.

Liste des fusils et mousquetons anciens, attributions en 1940:

-Fusil gras modèle 1874 et 1866/74 (Modification du chassepot!) -) attribué à la territoriale et aux gardes des aéroports.

-Fusil gras modèle 1874/14 (modifié pour tirer la 8 mm Lebel) -) Idem

-Lebel modèle 1886/93 -) unités de second rang, troupes locales des colonies, tir de précision et de grenades.

-Lebel 86/93 R 35 -) tir de grenades dans la cavalerie

-Mousqueton Berthier modèles 1890, 92 et 92 M 16 -) Gendarmerie, cavalerie de réserve ,artillerie, génie, éclaireurs skieurs et corps-francs.

– Fusil Berthier 07/15, et 07/15 M 16. Il arme une bonne partie de l’infanterie.

-Fusil FSA 17 et Meunier 1918 -) anecdotique. Ce sont des restes de bons fusils semi-automatiques français, bridés pour le coup par coup. Symbole d’une armée qui tourne le dos à la modernité après l’avoir créée.

Bibliographie:

BELLEC (Olivier), 1940. Le soldat français, t.2, Equipement-Armement-Matériels, Paris, Histoire et Collections, 2010, 144 p.

La page fb du site (pour être tenus automatiquement au courant des publications): ici

Mes vidéos d’histoire sur youtube:  La chaîne

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :